Comment traiter
la rétinopathie diabétique ?

La rétinopathie diabétique peut être diminuée grâce à une bonne équilibration glycémique et un contrôle de l'hypertension artérielle. Pour la rétinopathie diabétique proliférante, votre ophtalmologue pourra vous proposer une intervention au laser : la photocoagulation panrétinienne (PPR).

Procédure de l'intervention

Vous arrivez au cabinet, environ 1 heure avant l'intervention. Soyez accompagné : une gêne assez importante de la vision directement après l'intervention vous empêchera de prendre le volant.

La PPR sera réalisée en plusieurs séances, dont l'espacement dépend de la sévérité de la rétinopathie diabétique proliférante. Par exemple, le traitement devra être terminé en 1 à 2 mois, en cas de rétinopathie diabétique proliférante associée à des facteurs de « haut risque » (néovaisseaux prépapillaires étendus et/ou néovaisseaux prérétiniens ou prépapillaires associés à une hémorragie prérétinienne ou intravitréenne) ou en cas de rubéose irienne. Par contre, pour des néovaisseaux prérétiniens isolés, la photocoagulation peut être menée à raison d'une séance par mois ou tous les deux mois s'étalant sur 6 mois à un an.

En quoi consiste l'opération ?

Elle consiste en une coagulation étendue de toute la rétine périphérique. Elle est réalisée en ambulatoire sous anesthésie de contact. La PPR permet d'obtenir la régression de la néovascularisation prérétinienne et/ou prépapillaire dans près de 90 % des cas et de réduire considérablement le risque de cécité lié à la rétinopathie diabétique proliférante. La rapidité de sa réalisation dépendra de la sévérité de la RDP. A l'extrême, l'existence d'une néovascularisation irienne est l'indication d'une PPR urgente.

Avant / Après

rétinopathie diabétique